facebook

instagram

 

 

06 71 84 19 23
Mon panier
Aucun article
>
logo-Champagne Doré Léguillette
» » Champagne & sécurité routière : bonnes et mauvaises pratiques

Champagne & sécurité routière : bonnes et mauvaises pratiques



Le champagne est un véritable symbole de fête et de célébration. Il peut, en revanche, s’il est consommé de matière excessive avant de prendre le volant transformer une fête en drame. L’alcool au volant est en effet une des principales causes d’accident de la route.

Cet article a pour objectif de sensibiliser à la consommation d’alcool et de champagne avant de prendre la route. Nous avons également préparé une liste de bonnes pratiques à adopter pour assurer la sécurité routière. Découvrez sans attendre comment profiter du champagne tout en ayant un comportement responsable pour la sécurité de tous.

À quelle occasion déguster du champagne ?

Le champagne est la boisson par excellence des grandes occasions et des moments festifs. Sa mousse délicate et ses bulles élégantes en font un choix privilégié pour célébrer des événements marquants. Les mariages, par exemple, sont traditionnellement associés au champagne, que ce soit pour le toast des mariés ou pour accompagner les desserts.

Du champagne à toutes les occasions

Les anniversaires, fêtes de fin d’année sont également représentés par des célébrations avec une coupe de champagne. À minuit, il est de coutume de trinquer avec cette boisson pour accueillir la nouvelle année. Les réussites personnelles et professionnelles, comme une promotion, un diplôme ou un succès d'entreprise, sont d'autres occasions parfaites pour savourer du champagne et marquer le coup.

Mais au-delà de ces événements formels, toutes les occasions sont bonnes pour déguster du champagne. Une réunion entre amis, un dîner romantique, ou même un simple apéritif peuvent être sublimés par une flûte de cet effervescent. En fin de compte, que ce soit pour un événement majeur ou un instant de détente, le champagne s'invite naturellement à la fête.

Impacts de l’alcool sur la conduite

La consommation d’alcool, y compris de champagne, affecte significativement les capacités d’un individu. Ainsi, conduire en toute sécurité devient impossible en cas de consommation excessive. L’alcool diminue considérablement les réflexes, la coordination et le temps de réaction. Le jugement et les prises de décision sont gravement altérés. Ces différentes conséquences de la consommation d’alcool augmentent les risques d’accidents.

Les différentes études et statistiques publiées par la Sécurité Routière démontre que l’alcool joue un rôle central dans la sécurité routière. En France, par exemple, environ 30% des accidents mortels sont dus à une prise excessive d’alcool avant de prendre le volant. La consommation d’alcool et de champagne doit donc être réalisée avec modération si vous devez conduire dans la foulée.

Comprendre la législation autour de la sécurité routière

La législation française est stricte concernant la consommation d’alcool et la conduite pour assurer la sécurité routière. Le taux maximal d'alcoolémie autorisé est de 0,5 g/L de sang pour les conducteurs expérimentés et de 0,2 g/L pour les jeunes conducteurs.

Les sanctions pour non-respect de ces limites incluent des amendes, le retrait de points sur le permis, et peuvent aller jusqu'à la suspension ou l'annulation du permis et des peines de prison en cas de taux élevé ou de récidive. Respecter ces règles est essentiel pour garantir la sécurité de tous les usagers de la route.

5 Bonnes pratiques liées à la consommation de champagne

Pour pouvoir profiter pleinement du champagne, nous vous recommandons de suivre les 5 bonnes pratiques que nous vous avons préparées :

1.Désigner un conducteur sobre : communément appelé SAM, assurez-vous de désigner cette personne avant de commencer à boire. Cette personne devra prendre le volant une fois les festivités terminées

2.Prévoir un hébergement ou un moyen de transport alternatif : si vous prévoyez de boire en grande quantité, organisez à l’avance de dormir sur place ou de prévoir de ne pas prendre le volant. Vous pouvez par exemple, rentrer chez vous à l’aide d’un taxi ou d’un VTC.

3.Prévoir le temps de métabolisation : lorsque vous buvez de l’alcool, votre métabolisme élimine au fur et à mesure l’alcool ingéré. Il faut en moyenne compter 0,15g/L d’éliminé par heure.

4.Avoir un éthylotest à usage unique dans sa voiture : ces éthylotests pas chers peuvent être facilement placés dans le vide-poche de votre véhicule. Vous pourrez vérifier facilement votre taux d’alcoolémie avant de prendre la route.

5.Éviter de boire à jeun : manger quelque chose avant de commencer à boire réduira l’absorption de l’alcool dans votre corps.

Bien évidemment, rien ne vous empêche de consommer du champagne à votre guise. En revanche, ne prenez en aucun cas le volant si vous êtes positif au test d’alcoolémie. Vous risquez de prendre une amende, mais vous risquez surtout votre vie et celle des autres.